Full text: 5(1923), Nov.-Déc. = Nr. 34 (34)

JACQUES POREL 
259 
. . . ■■ . ' •' 
THOMAS L’IMPOSTEUR, par J. Cocteau. (Ed. de la N. R. F.) 
Ceux qui auraient le tort de considérer le livre de Cocteau comme 
une œuvre étincelante mais légère commettraient la même erreur que 
s'ils allaient trouver comique son héros. Cette histoire s’envole mais 
non sans laisser en nous un sillage profond. 
Comme un avion qui vient baiser son ombre, l'imposteur, pour 
l’étouffer, vient mourir sur ce second lui-même, son faux nom. Double 
sacrifice. Disparition de deux êtres entièrement dépendants l’un de 
l’autre ; car si le vrai Thomas est l'assassin du Thomas légendaire, 
celui-ci qui l'a entraîné dans sa légende, est cause de leur mort. 
Cocteau a dû écrire cette histoire dans une sorte de crispation 
nerveuse. Les bariolages de carnaval dont elle se revêt ne cachent que 
faiblement cette angoisse. Ce masque apparaît plutôt comme le rictus 
douloureux qu’on voit sur les visages de ceux qui souffrent et ne 
peuvent pas pleurer. 
Je glisserai sur les félicitations que méritent la réussite de ce livre, 
son tour exquis, toutes ses qualités littéraires. Je ne vois que ce type 
troublant, shakespearien. Sorte de météore poétique, parent de Lafca- 
dio, qui traverse les plus absurdes, les plus dramatiques circonstances, 
et vient prendre place parmi les personnages du roman contemporain. 
Cocteau a mis au monde un être nouveau. Ce fantoche, ce poète 
animé par lui, prend rang d’individu. 
Quand le livre commence, Thomas n’est rien. A peine une ébauche 
humaine. A sa mort, un homme est né. Par cette mutation d’un 
automate en créature vivante, Cocteau a fait une découverte. Ces 
inventions là stupéfient l’inventeur lui-même. Je le vois, traçant l’épi 
taphe de Thomas avec un mélange de tendresse, de chagrin et d’ahu 
rissement. 
En voulant nous montrer le pantin qui devient un homme, Cocteau 
ne s'efforçait à rien moins qu'au contraire de ce qui se fait. Il risquait
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.