Full text: 5(1923), Nov.-Déc. = Nr. 34 (34)

262 
LE ROMAN 
AMANTS, HEUREUX AMANTS, par Vatery-Larbaud (éd. de la 
N. R. F.) 
Il est assez difficile d'être juste à l’égard de M. Valery-Larbaud; il 
a des défauts qui ravissent ses disciples, et des qualités qui m’ennuient 
un peu. On est tour à tour agacé et charmé, mais la manière dont il 
nous charme et nous agace étant également rare, on pardonne l'un pour 
ne songer qu'à l'autre ; et le livre fermé, on l’accepte parmi cette 
bibliothèque privée que chacun de nous se forme, qu’il consulte rare 
ment et toujours avec une ardeur modérée, mais qu'il aime à sentir à sa 
disposition ; ce qui nous plaît en ces livres, c'est peut-être une certaine 
perfection, une élégance, quelques vices, peut-être aussi les aimons- 
nous un peu par snobisme. Ce sont des livres qui gagnent à être lus 
pendant la nuit. 
Des trois nouvelles qui composent ce volume, les deux dernières sont 
écrites selon le procédé de James Joyce, de Proust, d’E. Dujardin 
{Les Lauriers sont coupés). C’est un monologue, une accumulation de 
détails ; j’arive difficilement à la fin ; quelques-uns de ces détails sont 
charmants ; mais il y en a d'autres. Est-ce là toute notre vie intérieure? 
Sommes-nous si pauvres? Je me refuse à le croire; chez Proust au 
moins, au milieu d’interminables longueurs, soudain se noue, éclate un 
drame puissant; et si l'on veut se rendre compte de ce qu’un tel pro 
cédé peut donner de vie ardente et profonde, que l'on relise Krotkaïa 
ou Y Esprit souterrain de Dostoïevski. C’est toujours l’anecdote de 
Moréas, bien connue, mais qu’il faut pourtant répéter; comme un 
camelot annonçait que son journal disait tout : — Il a tort remarqua 
Moréas. Plus exactement il a tort d’attribuer à tous les incidents la 
même importance. 
Le livre de M. Valery-Larbaud tend à faire croire que pour un 
valet de chambre, il n’existe pas de héros. Ah ! c'est à son valet de 
chambre surtout qu’apparaît le héros.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.