Full text: 5(1923), Mai-Juin. = Nr. 32 (32)

PIERRE DRIEU LA ROCHELLE 
79 
2 
Bientôt j'aborde a Vile au nom trompeur de 
[femme 
Ou je veux pour ma fin cet espace épuré 
De peau cuite et de roc 9 bientôt cendres et 
sables. 
Je suis sobre et nu 9 devant toi 9 seul soleil. 
Si la tristesse encor me rappelle la terre 9 
J'en fais la mâle odeur de mon corps isolé. 
Adieu 9 vous flammes retorses et chevelues 
Là-bas au bout des presqu 9 iles vantardes. 
Ce soir 9 je me balance entre soleil et lune 9 
Vaste habitant d'une planète abandonnée 9 
Mon corps s'étend jusqu'à la plage ou la salure 
Patiemment pour la mort prépare enfin son reste. 
5 
Autrefois j'ai connu les routes et les ports 
J'ai gaspillé l'or dans les bars et j'ai fumé 
Des cigares roulés dans un âcre chagrin. 
Couvert de sueur 9 j'errais dans la ruelle inconnue 
Ou je flanchais trahi par mon cœur doux.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.