Full text: 5(1923), Mai-Juin. = Nr. 32 (32)

92 
FAITES VOS JEUX 
Au début d’octobre dernier, enfin, elle se commande une robe noire 
et se procure un revolver. Sa décision semble être prise. 
Le 4 octobre, dans I*après-midi, elle enfourche soudain sa bicyclette 
et part pour le Havre. Une résolution fébrile l’anime... 
A six heures, lorsque Cottard sortit de son atelier de cordonnerie, une 
joyeuse surprise l’attendait : Germaine-Louise stationnait, souriante, au 
milieu de la rue et 'l’accueillit avec affection. 
— Tu vois, je suis venue te surprendre! 
On décida, toutefois, de ne pas rentrer sur-le-champ à Octeville. 
La soirée était douce encore. On s’assit au restaurant, on commanda 
à dîner. Le cordonnier, repris, lui aussi, par l’espérance d’une vie 
conjugale meilleure, s’attendrissait, maladroitement ému. En se levant 
de table, on s’arrêta encore au café voisin, de sorte que c’est « le cœur 
bien à l’aise » que l’on se remit en route, vers neuf heures, pédalant sans 
hâte côte à côte... 
Soudain, entre Bléville et Octeville, Germaine-Louise ralentit, des 
cendit de machine. 
— Attends-moi donc un instant, dit-elle. 
Elle s’éloigna, descendant dans l’ombre du talus. Lui resta sur la 
route, nettement profilé, en silhouette, tenant les deux bicyclettes. 
Alors, inattendus, effrayants dans le silence contourné d’oiseaux 
timides, trois coups de feu retentirent, montant de l’obscurité. Cottard 
s’affaissa, jetant un cri. 
Quelques instants plus tard, Germaine-Louise apparaissait, toute 
tremblante, au petit hameau de Sanvic, frappait à la première porte 
venue, puis avertissait la gendarmerie : 
— Au secours! au secours! on vient de nous attaquer... des inconnus 
qui se sont enfuis dans la nuit! 
Les braves gens ainsi rassemblés s’armèrent au hasard et accoururent 
sur les lieux de l’agression. On trouva les dteux machines tombées sur la 
route. On attendit, on appela... Rien ne répondit.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.