Full text: 5(1923), Mai-Juin. = Nr. 32 (32)

J. FERENCZI & FILS, Éditeurs, 9, rue Antoine-Chantin, PARIS(xiv*) 
FRANCIS de MIOMANDRE 
LE GRELUCHON SENTIMENTAL 
ROMAN. 1 vol. in-18, 6 tr. 75 
Opinions de la Presse et des grands Écrivains. 
J'ai vécu avec le Greluchon Sentimental, vécu dêticieudemenl avec ce charmant héros 
de la danve... Voila êted toujours Miomandre L’enchanteur. ■. Voa phrades jaillirent comme 
des fleurs magiques, et votre pendée, en se jouant, noue fait pénétrer dans toutes les 
cavernes de l’âme humaine ! Dire qu’il y a tant de livres rugueux, embêtant*) au fond, qui 
de vendent â 100, 200, 300 et même 400 mille. La bêtide de nod frères vertueux edt 
insondable... J.-H. ROSNY, aîné. 
Je ne daid comment vous remercier. Le Greluchon Sentimental edt tellement exquis 
de parisianisme que je l'ai lu, et relu, avec un plaisir toujours croiddant. 
Georges BRAN DÈS 
Nul ne fait dentir comme Miomandre ce qu edt L'esprit. L’edprit qui dcrule, analyde, 
juge, fustige... et s'entend auddi à divertir et â faire rire... L’esprit qui rend, en outre, 
sa phrade fluide, nombreuse, avivée d’images, et toujours d’une langue dand défaut, et 
d’une syntaxe rigoureuse. Albert ERLANDE (Le Feu). 
On ne daurait définir le subtil mélange d’humour et de tendredde, d’observation ironique 
et âpre, de rêverie, dont edt fait le talent délicieux et parfait de M. Irancid de Mio- 
mandre, dand Le Greluchon Sentimental. LES TREIZE (Intransigeant). 
Le Greluchon Sentimental montre Miomandre encore en progrès ; et vraiment on 
pouvait croire qu’il n'avait plud â en faire. Mais il a été porté par son dujet : son style 
en est devenu plud entraînant, da verve plus irrédidtible. C'est, voud did-je, Le bon livre d’un 
bon écrivain, qu’on a plaisir â recommander â ses amid, dur qu’avec lui ild padderont un 
moment agréable. Jean-Michel RENA1TOUR (La Greffe). 
Le Greluchon Sentimental edt un chef -d œuvre d’observation qui a chance de sur 
vivre. car il contient un tableau fidèle de la vie française après l'armistice. Nos arrière- 
neveux pourront consulter avec profit cet ouvcage délicieux, lordqu’ils voudront savoir com 
ment vivaient leurs ancêtres après la grande guerre. A ce moment, M. Lrancid de Mio 
mandre obtiendra la gloire qui est dévolue aujourd’hui â Redtif de la Bretonne et â 
Choderlos de Laclod. En attendant cette gloire un peu lointaine, Le Greluchon Senti 
mental fera la joie de ceux qui pensent avec Rabelais, que « Le rire edt le propre de 
l’homme *. Eugène EYR1ÈS.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.