Volltext: 5(1923), Mars-Avril = Nr. 31 (31)

Fernand LEGER 
Des hélices fauchent dans le ciel les gerbes de la lumière. Etourdies 
par ce shampooing, les comètes tombent, la queue ébouriffée comme 
Nazimova. Entre deux lunes électriques, une échelle s’étire. L’acrobate 
noir a revêtu son armure d’ellipses. Scaphandrier aérien, il a des cuisses 
roulées comme un beau cigare, et une montgolfière dans la tête. Des 
câbles pendent, image de la pesanteur. Au terminus, trois mille séma 
phores bloquent les trois mille perponducaires de l’espace. Trust de tous 
les rayons de la sphère dont le centre est partout, et la circonférence, 
nulle part. Une rame de paraboles débouche des voies spirales. Les 
boulons sont grands comme des socles de statues. Une menace en nickel 
cabre son danger chirurgien. Squelette équilibré, calibré, cambré, bandé, 
le moteur digère sa force. Trois dents de la crémaillère qui, chaque
	        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzerin, sehr geehrter Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.