Full text: 5(1923), Mars-Avril = Nr. 31 (31)

46 
LES PÉRIMÉS 
* 
* * 
Le temps présent place ces messieurs « périmés » dans 
une posture assez comique :. — entre deux selles (de 
Vichy, si j'ose dire). Leur voyage « artistique » ne peut 
que finir mal. Ils se sont embarqués sur un vieux bateau 
« modem style * prenant l'eau jusqu'au bout des mâts. 
Ils écrivent « riche », avec des « dorures » et un « faux 
luxe » (genre faux-nez) inouïs. Leur mauvais goût saute 
aux yeux, aux oreilles — et même aux mollets — des 
moins avertis. 
Ce mauvais goût les situe dans les bas-fonds de l'Art, 
d'où ils ne pourront que croupir comme des vieilles noix 
— ignorés de tous, éloignés de la Vie et de son eau. Oui. 
Le soleil, lui-même, hausse ses épaules millénaires et 
brûlantes en écoutant leurs roucoulements prétentieux et 
insipides. Il refuse énergiquement de les éclairer — même 
au gaz — de ses rayons : cet astre, dont l'honnêteté est 
bien connue, n'aime pas les « doublures • — surtout lors 
qu'elle sont triples (« triplures s ). 
* 
* * 
Il est assez étrange d'entendre des gens, aux aspirations 
les plus plates, vous parler de « révolutionnaires ». 
Tantôt, ils se servent de ce mot contre vous ; tantôt, ils 
l'emploient à leur profit. Simple mauvaise foi, sans plus. 
Oui. 
Evidemment, mon cher ami Vuillermoz s'y connaît en
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.