Full text: 5(1923), Mars-Avril = Nr. 31 (31)

ERIK SATIE 
41 
fait de révolutionnaires... C’est même lui qui inventa — 
il y a plusieurs siècles — les barricades... En somme, il 
est le type du révolutionnaire farouche et sanguinolent :... 
une horreur, quoi ! 
Cas curieux, que le cas Vuillermoz. Cet homme repré 
sente Tlmpersonnalité et l’Incognito, à s’y tromper... 
Tout le monde en a une de ces « frousses », que c’en est 
incroyable et angoissant... Regardez-le, en fermant les 
yeux : vous verrez devant vous une sorte de Robespierre 
à poil ras — du plus terrible aspect, vous dis-je... 
Oui... Quel terroriste!... Je me demande dans quel 
pays, par exemple. Cela doit se passer dans une contrée 
rudement éloignée — une de ces contrées provinciales et 
« pécuchettiques », trop connues, hélas! 
Sacré Vuillermoz, va!... Toujours le même: ni bon, ni 
mauvais. Mais pourquoi est-il aussi amer?... Sans doute, 
se prend-il pour une orange du même nom... Tout 
s’explique, alors. 
Ne nous occupons plus de lui: il est trop vilain. Lais- 
sons-le se mordre les doigts à grands coups de grosse- 
caisse sur le derrière de la tête. 
La jeunesse présente et future se chargera de mettre 
les choses au point. De jeunes musiciens surgissent à 
l’horizon.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.