Full text: 5(1924), Mars-Juin = Nr. 36 (36)

PIERRE REVERDY 
355 
tante affaire, elle aimerait voir châtier le coupable, et elle envahit l’es 
calier principal de la maison qui en comporte un autre, celui-là tout à 
fait secondaire, mais bien plus précieux pour le voleur qui se contente 
de l’emprunter — cette fois — pour s’esquiver et disparaître à jamais 
aux yeux de tous. 
Mais, placée sur les dents, 'la police est dans une position dangereuse 
pour tout le monde. On la voit faire irruption dans une chambre voi 
sine de celle qu’elle vient de trouver vide. 
Là, vit depuis fort longtemps un élégant petit appareil photogra 
phique, dont le seul défaut, que d’autres disent son principal mérite, 
est d’être atteint du délire de la perfection. 
Il est arrêté, emmené, frappé. La foule, heureuse, hurle ses bons sen 
timents de vindicte publique. 
Après une instruction qui dure depuis trois ans, le malheureux dé 
tenu n’a pas encore avoué. 
La justice, de son côté, n’a pas su faire la preuve de la culpabilité 
de l’homme qu’elle détient hors de la circulation normale et qu’elle 
prive d’une liberté chèrement conquise depuis l’abolition, fort regret 
table d’ailleurs, de l’esclavage. 
Par bonheur, on voit arriver entre dix et onze heures du matin sous 
la voûte céleste, donnant accès dans les couloirs de la préfecture de 
police, l’intrépide navigateur que nous avions abandonné à un sort plus 
aventureux, au début de ce conte. 
Au moment d’entreprendre une nouvelle croisière sous le feu in 
cessant de l’ennemi commun, il a eu vent de l’injustice qui se commet 
tait ici au nom de l’humanité, car les marins connaissent tous les secrets 
du vent. 
Il est accouru. Il réclame le prisonnier. Vous direz... Comment?... 
Oui, car sortant une pièce de 25 centimes à peine usagée de sa 
poche profonde, il a désintéressé pour toujours la Brenner Gesellschaft 
Diskontobank.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.