Full text: 5(1923), Sept.-Octobre = Nr. 33 (33)

i^"-'■■■■ 
. . >4* me*' 1 i t&Ai V- J&&& - 
- 
JL 
— 
150 FAITES VOS JEUX 
Malgré mon insolence en matière de discussion, je n’ose pas me pro 
noncer. 
Aussitôt que des personnes se réunissent par des affinités d’amitié 
ou de classe, il se forme entre elles une convention tacite, le dialecte 
qu’elles parlent. C’est la mine de leur commodité, le parfum de leurs 
migraines, le petit air péjoratif du paysage. Des gens en dehors de ces 
milieux ne comprendraient pas le sens de certains mots ou de tournures 
de phrases. Et ce qui est vrai pour un groupe, l’est aussi pour chaque 
individu, car nous vivons en famille avec les nombreux moi-même 
entassés comme les coquillages sur le fond. Les mots que nous croyons 
précis et répondant à des réalités établies, n’éveillent aucun stimulant dans 
le cerveau récepteur. Le malentendu est tout-puissant comme le vacarme 
des vents blafards sur les cimes. On peut l’éviter en amour par des regards 
luisants, une mise au point des jugements, et dans la vie, faute de gestes 
solides, par le silence indulgent ou la bavardise poétique, fastidieuse et 
exaltée. 
Ces quelques découvertes extraites du marasme de ma vie me servent 
à connaître l’étendue de mes possibilités. Elles n’ont pas la prétention 
de régénérer et de régler les élans de tout le monde. Mal établie dans 
des gaines étroites et provisoires, ma destinée ne pourrait pas servir 
d’exemple à ceux qui attendent encore confusément l’éclosion d’un 
bonheur aromatique, définitif. 
J’ai assez joué aux échecs avec des coeurs pour savoir qu’il y aura 
toujours un adversaire qui me battra. Ma tristesse alors est grande mais 
sobre. Je me rends facilement au premier lien de volupté survenu, et me 
laisse entraîner par le courant sorcier dans des landes de tendresse aux 
arbres osseux et parfumés. 
La faim de mes nerfs me suit dans ces indéfinis et multiples déména 
gements.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.