Full text: 5(1923), Sept.-Octobre = Nr. 33 (33)

158 
CARNET A PISTON 
ARRIVÉE 
A la nouvelle que N. S. J. C. est arrivé dans la cour du Louvre, tous 
les anges des tableaux descendent les escaliers du musée avec leurs 
instruments de musique. 
INSOUCIANCE DES PEINES ÉTERNELLES 
La salive d’argent que laissent les loches éclaire la nuit. Des gerbes 
d’étincelles et le haut des flammes n’éclairent pas le ciel par-dessus les 
montagnes. Les hommes nus allongés ont le nez en grappe et l’œil 
voluptueux. Les flammes par-dessus la montagne et les étincelles, ils ne 
veulent pas les voir. 
LA VEUVE 
Le Président de la République, inaugurant une Exposition de Blanc 
aux magasins du Bon Marché, aperçut en vendeuse à tablier la veuve 
de son illustre prédécesseur : <( Que diable faites-vous ici? lui dit-il. 
Ne seriez-vous pas mieux dans un bureau de tabac? » 
MARINES A ROSCOFF 
Le ciel est noir comme une église, 
La pluie en mer fait des banquises, 
Mais le soleil en ma maison 
Luit à l’heure de l’oraison. 
ROMANTIQUE... ANTIQUE 
(( Mon frère! mon frère! pourquoi cette pâleur? cette soudaine, sou 
daine maigreur? pourquoi? 
— Je reviens, je reviens d’un rêve, ma sœur. 
— Mon frère ! mon frère ! ce visage en sueur, ces perles sur la barbe, 
mon frère?
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.