Full text: 5(1923), Sept.-Octobre = Nr. 33 (33)

ERIK SATIE 
185 
ciens de talent, INDÉPENDANTS ; et dont l'EXIS- 
TENCE individuelle est incontestable, quoi qu’on en dise 
ou fasse {face). 
Cette naturelle dissociation comble mes vœux. Ne 
lavais-je pas prédite? En tout cas, la disparition des 
« SIX » comme groupe, éclaircit la situation présente ; 
elle rétablit l'homogénéité dans « l'attitude » morale de la 
Jeune Musique ; et elle me permet de répéter — presque 
triomphalement — ce que j'ai toujours dit: — « Les 
« SIX » sont Auric, Milhaud et Poulenc ». 
0 
La venue de quatre nouveaux musiciens, MM. Henri 
Cliquet-Pleyel, Roger Désormière, Maxime Jacob et 
Henri Sauguet — que j’eus l’honneur de présenter au 
Collège de France — va nous confirmer dans notre posi 
tion esthétique. Ce jeune groupe de jeunes gens se fait 
appeler Y Ecole d’Arcueil, par sympathie pour un vieil ami 
à eux habitant cette désignée localité, et qui les aime 
beaucoup. 
Cet hiver, le public les connaîtra et pourra les juger 
(aussi bien, du reste, que n importe quel critique). Il les défen 
dra, j'en suis convaincu, contre les attaques de leurs 
adversaires ; et — indulgent et juste — il leur accordera 
un crédit toujours nécessaire, absolument essentiel. 
0. 
La prochaine saison sera féconde en nouveautés. Serge 
de Diaghilew organise, à Monte-Carlo, une série de spec
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.