Full text: 5(1923), Sept.-Octobre = Nr. 33 (33)

— 
PHILIPPE SOUPAULT 197 
rons les poings de plus en plus fort, de plus en plus cruellement jus 
qu’au jour ou la mort nous présentera un miroir pour que nous soyons 
assurés de notre pauvreté. 
Qu’une fois dans notre vie nous puissions être transportés sur une 
haute montagne, au-dessus de notre faible amour, tel est le miracle de 
la Sagesse deé femmed. Respirons ce parfum triste et troublant comme 
l’orage et baissons les yeux (de modestie ou de crainte?). Nous avons 
vu de nos yeux souillés des femmes fortes de leur faiblesse, et nous 
pouvons continuer à écrire Que ce soit une prière ou une louange. 
Philippe SOUPAULT.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.