Full text: 4(1922-1923), Déc.-Janv. = Nr. 30 (30)

JEAN GIRAUDOUX 
887 
Jean GIRAUDOUX 
Jean Giraudoux n’a pas besoin de vie; je savais où il était né, où 
il vécut, mais je l’ai oublié. A quoi bon retenir ce qui est inutile? Avec 
sa plume, il trace son horoscope, il tisse ses souvenirs, il dessine ses 
projets. En se levant le matin, il écrit le récit de sa journée, compte le 
nombre de ses pas, parcourt déjà les rues qu’il traversera, sourit aux 
femmes qu’il rencontrera. A deux heures de l’après-midi, il sera morose, 
indifférent à cinq heures, et gai au moment de s’endormir. On pourrait 
croire que les moindres objets qui l’entourent sont des jouets. Les vête 
ments, des déguisements; les glaces, des reflets; les livres, des ruches. Il 
réduit et amplifie à l’échelle convenable ce qu’il touche, ce qu’il voit, 
ce qu’il aime : la lune est une médaille, la Seine un poisson, son monocle 
le soleil, son cœur un oiseau.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.