Full text: 4(1922-1923), Déc.-Janv. = Nr. 30 (30)

MOGANNI NAMEH 
405 
Une fois au lit, il se crut dans un bateau. L’eau miroitait au loin, le 
clapotis des vaguelettes ruisselait au soleil. Il était comme sur une balan- 
celle. Il relut, en pensées, une page de cet éblouissant chapitre des 
Gemmes, pleine de lumière et de cliquetis, de crissements et de perlures, 
qui déferlait vers l’infini, comme une mer de joaillerie crevée de grandes 
îles d’or. 
« Marbode disserte encore de quelques gemmes, le diamant, la perle, 
etc., mais que d’autres où il est muet. Il ne connaît, — et qui nous en 
dira les secrets ? — ni la rose-rouge Almandine ; la brune Aromatite, qui 
fleure la myrrhe; le Girasol, un peu de bleu et un peu de jaune dans 
du lait; la sanglante Hématite qui, broyée, se résout en poussière de 
sang desséché; ni le Jangon ou diamant jaune; ni l’encore jaune Mar- 
cassite, ni les grasses Ollaires: la Serpentine toute marbrée, la grise 
Colfubrine, et la Tarqueuse piquée de talc et de mica; ni la Paranite, 
cette améthyste bleue; ni la Smaragdo-Prase, couleur d’herbe roussie; 
ni la Tourmaline qui simule une opale dorée; ni les Bufonites, où d’azur, 
de bleu-jaune, de glauque, se rangent les Turquoises. 
Et il resterait encore à nommer la Pierre qui n’est pas une pierre, la 
Pierre par excellence, fixe et inévaporable, la Pierre fermative, qui 
transmue les formes, les couleurs et les densités, la Pierre essentielle et 
philosophale! » 
Biaise Cendrars. 
(FIN)
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.