Full text: 4(1922), Octobre-Novembre = Nr. 29 (29)

PROPOS A PROPOS DE IGOR STRAWINSKY 
349 
vont leur petit bonhomme (grossier) de chemin — 
comme si rien n’en était — et continuent froidement à 
marcher sur les pieds du pauvre monde, sans souci 
du ** qu’en dira-t-on” ni des yeux de perdrix crevés 
sous leurs pas. 
Oui: mais ce n’est pas ainsi que l’on agit, quand 
on est bien élevé. Aussi, je crains (de cheval) que cela 
ne leur porte malheur — dans deux ou trois cents ans, 
au moins. 
o 
« * 
Igor Strawinsky — pour nous autres vilains per 
turbateurs — est un des génies les plus remarquables 
qui aient jamais existé en Musique. La lucidité de son 
esprit nous a libérés ; sa force combative nous a oc 
troyé des droits que nous ne pouvons plus perdre. 
Cela est indiscutable. 
Plus incisif que celui de Debussy, son pouvoir de 
pénétration ne peut s’émousser: la trempe en est trop 
bonne. Il y a en Strawinsky une telle variété de 
moyens, un tel sens de l’invention que l’on en reste 
émerveillé. 
Dernièrement, Æavra a jeté une confusion bien 
instructive dans le monde musical. Nous avons pu lire 
quelques remontrances des M.M. Critiques, remon 
trances toutes plus comiques les unes que les autres. 
Parce qu’ils n’y ont rien compris, il a été plus facile à 
ces M.M. de “débiner le truc” — si j’ose m’exprimer 
avec cette trivialité. Sous peu, ils comprendront — trop, 
même — soyez en persuadés ; et ils nous révéleront 
Æavra, nous en désignant tous les mérites — agri-
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.