Full text: 4(1922), Octobre-Novembre = Nr. 29 (29)

350 
ERIK SATIE 
coles et civils 
‘"frousse ". 
— et se les attribueront, sans la moindre 
# 
* * 
Mais je veux vous parler d'autres œuvres, moins 
connues : des travaux “ mécaniques ’’ récents de Stra- 
winsky — expériences sur la technique des instruments 
enregistreurs. Ici, le grand musicien russe se montre un 
esprit véritablement libre, réellement indépendant. 
Qu'il me soit permis de féliciter Jean Wiéner d’a 
voir, le premier, donné une place sur un programme à 
une “interprétation mécanique". Malheureusement, les 
rouleaux présentés n'étaient pas au point, ce qui encou 
ragea les “opposants" dans leur opposition et leur 
ermit d'avoir un peu raison — bien qu'ayant tout à 
ait tort, les pauvres. 
g 
* 
« • 
L'audition d'un instrument automate révulse les 
coutumes, indigne les usages ; et une réalisation sonore 
aussi neuve ofîre des difficultés de toutes Sortes — 
(celles matérielles sont les plus clémentes, les plus sou 
riantes). Combien est-il aride de remonter des cou 
rants créés au nom de prétendues traditions, et dont 
l’unique agrément est la vétusté. Oui. 
« 
* * 
Il y a lieu d'être surpris lorsque nous entendons 
des virtuoses de talent nous dire qu'ils jugent les ins 
truments enregistreurs comme de possibles concurrents.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.