Full text: 4(1922), Octobre-Novembre = Nr. 29 (29)

SPECTACLES 
365 
WA Y DO WN EAST ( A travers l’orage) Drame cinégraphi que de 
D. JD*. Griffith tiré De l'œuvre De Dottie Parker. 
Uue légende rapporte, en Orient, qu'un philosophe pauvre écrivit, 
à la clarté de la neige, un livre sur la destinée- Nous avons lu sur le 
visage de Lilian Gish, aux lueurs de la neige, ce livre de la destinée. 
C'est une histoire très simple, non peut être sans mélodrame mais, 
en dépit des outrances, de plusieurs fautes de goût qui sont parfois la 
marque d'outre-mer, une banalité profondément humaine. Histoire d'une 
fille-mère pour qui un jeune fermier du Massachussets, Richard Barthel- 
mess qui l'aime, fera des tours de force, au milieu des glaces de la 
WRite River. 
D. W. Griffith, premier du cinéma, collectionne les images plai 
santes, magnifiques ou douloureuses ; elles se collent irrémédiablement 
contre nos cerveaux. Mieux, — ce que cherchent, encore vraiment, nos 
auteurs cinégraphistes, — il a su trouver le rythme qui fait l’unité 
poignante et nécessaire. Plus d'albums de photographies. 
R3 7 thmes du blanc et du noir, comme les jours après les nuits. 
Nuages. Comme les années, les drames ont leurs saisons et les visages, 
selon le rythme du sang, s'effeuillent et renaissent. 
Musique pour les yeux. Nombre et danses. 
D. W. Griffith a ce génie particulier qui n’aime point les foules, 
les méconnaît et le fit bien voir dans Lev Deux Orphelines. Il presse les 
masques, un à un, en tête à tête, pour en obtenir toutes les déforma 
tions, tous les signes, les joies avouées, les souffrances durement écrites 
par les rides, ponctuées par des rictus. Sous toutes les lumières, dans 
des paysages qui sont les agrandissements de ses héros. Le soleil, la 
pluie, la tourmente le servent; la lumière et son chien fidèle. Tous les 
procédés techniques lui sont bons indispensables; il en invente. 
L’expression est nette, neuve, mais surtout : plus vraie que la 
réalité. 
Antithèses. Oppositions. Jeux: des arbres nus et de la neige. Une 
tache minuscule, Lilian Gish, sur les glaces disloquées que happe la 
chute. Etirement des nerfs. Trop long.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.