Full text: Les champs magnétiques

MAGNÉTIQUES 
61 
— C’était un beau jour puisque l’ennui au bras 
duquel nous descendons le boulevard Saint-Michel 
nous avait abandonnés. Nous comptions les voitures 
et. lorsque l’une d’elles s’arrêtait, ce même jeune 
homme nous apportait son sourire. 
— Quelle surprise, dites-moi, quand nous trou 
vâmes son portrait dans les journaux! Enfin il 
partait pour une destination inconnue. Les voitures 
de messagerie occupent le centre d’une ville. Ce sont 
les feuilles mortes de la place. 
— Sans nous en apercevoir, nous approchions des 
temples. Un mendiant tendait sa sébile et hurlait 
lorsque nous y jetions notre cigarette. Il n’y avait 
plus personne sur le trottoir. Quand nous étions 
las, je chantais de ma voix de fausset les romances 
que les revues académiques refusaient régulièrement. 
Les dames élégantes nous entraînaient au bois. 
— Allons nous-en de nos âmes si pauvres et faus 
sées à force d’avoir été brutalement ouvertes. Les 
berceaux ne connaissent plus de voiles et je vois 
dans leur flèche une enseigne atroce pour l’avenir. »
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.