Full text: Les champs magnétiques

74 
LES CHAMPS 
de la trentième avenue s’ébattent un bébé et un tout 
jeune chien. Non, vous ne pouvez vous faire une idée 
des mœurs aquatiques en regardant à travers les 
larmes, ce n’est pas vrai. L’espace doux comme la 
main d’une femme appartient à la vitesse. De jour en 
jour, on approche des maquis et des marchés. La 
profondeur des Halles est moindre que celle de 
l’Océan pacifique. Les livres épais souvent feuilletés 
deviennent des coquillages abandonnés et pleins de 
terre. Sur les rampes d’agate et les trottoirs roulants 
on remarque de petites étoiles à la craie qui n’ont 
jamais signifié que la nostalgie des tapissiers et des 
marins. L’antiquité est une fontaine nacrée par pla 
ces, mais la gorge des sphinx a verdi. La grêle hori 
zontale des prisons, ce merveilleux trousseau de clés, 
nous empêche de voir le soleil. Une danseuse sur la 
corde raide, c’est notre patience changeante. A l’abri 
des injures posthumes, nous regrettons l’amour de 
toutes les femmes, nous relisons des indices baromé 
triques à toutes les devantures de jardin. 
HOTELS 
A minuit, vous verrez encore les fenêtres ouvertes 
et les portes fermées. La musique sort de tous les 
trous où Ton peut voir mourir les microbes et les 
vers majuscules. Mais plus loin, toujours plus loin,
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.