sa situation personnelle de famille le met à l'abri de cette 
course à l'argent qui échauffe tous les cerveaux et qu'on 
voulut lui reprocher. 
Francis Picabia fit une première exposition à New- 
York, à la Galery Stieglitz, en 1913, une deuxième à 
Modem Galery, et donna des œuvres importantes aux 
expositions de Chicago et de San-Francisco. Ces tableaux 
n’ont rien de commun avec ceux qui lui ont valu une si belle 
réputation d'artiste. Le peintre a le courage de laisser 
momentanément un procédé qui ne le charme plus pour 
permettre à sa libre vision de tenter une découverte dans la 
conception des formes, des couleurs, des impressions. 
Voici la reproduction du célèbre tableau Culture 
'physique, acheté par un des plus grands poètes américains, 
Walter Conrad Arensberg. 
Ce genre de peinture nous étonne, nous le compre 
nons mal parcequ’il violente nos regards à l’égal d’un 
paysage stellaire qui nous surprendrait, après la mort, avec 
notre esprit et nos yeux d’ici-bas. 
L’étrangeté n’est pas un manque de moyens pour 
Picabia, un escamotage de difficultés, un truc, tel que fut 
le prétexte pour bon nombre de sous-imitateurs; c’est une 
recherche qui se montre ainsi en ses formes spécieuses. La 
représentation des volumes en spirales ou en triangles ne 
masque pas pour lui l’ignorance de la forme et du dessin. 
Le peintre veut ainsi. 
Hé! Quel bonheur de ne pas comprendre complète 
ment un artiste ! Du jour où il ne nous dépasse pas, dès 
qu’il n’éveille plus en nous ni curiosité, ni sensibilité, il 
n’existe plus. Cet homme n’est qu’un ouvrier de spécialité,
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.