profane ta réflexion. 
II n'y a que détachement 
incrédule. 
On me fait souffrir 
parce que je sais l'indifférence. 
Banalités embarquées sans cesse 
sur elles-mêmes. 
Les horizons attirent les yeux 
de nos sentiments. 
BOUCHES 
Azur ivoire ton corps, 
Amour à deux mains 
Dors-tu 
Mon amie bien-aimée 
Chaque soir sur la poitrine 
De notre amour. 
ANECDOTE 
Voyez-vous, je suis fou de me l'imaginer 
Je suis un homme aux doigts agiles 
Qui veut 'couper les fils de vieilles peines 
Faux plis de mon cerveau anxieux. 
Histoires en arabesques souvenirs 
Je ne suis heureux qu’en pleine mer 
Où l'on va plus loin 
Sur les vagues anonymes. 
TÉLÉGRAPHIE SANS FIL 
Ma maladie écoute mon cœur 
Bouton clos de joies perdues
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.