3 
A la faveur des chants de lyre, aube de soie 
Changeante, une île d’or apparaît. 
Qui se noie 
— Des plus folles ! — sous les rochers d’aventurine 
A Leucade? (Frivole alliance marine 
On s’en doute, mais l’art de se feindre ingénue 
L’absout.) 
« Tu vois qu’un cerne aimable diminue 
Aux paupières. La peur que fraîchissent les touffes 
Désertes, l’une ou l’autre, en vain, si tu l’étouffes, 
Promit ta chevelure aux fleurs d’écaille, bleue... 
Trêve d’héliotrope où s’irise une queue 
De sirène, le flot te cajole. » 
Août 1914.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.