AGE 
"be, adieu! Je sors du bois hanté; j’affronte 
les routes, croix torrides. Un feuillage bénis 
sant me perd. L’août est sans brèche comme une 
meule. 
Retiens la vue panoramique, hume l’espace et 
dévide machinalement les fumées. 
Je vais m’élire une enceinte précaire : on enjam 
bera s’il faut le buis. La province aux bégonias 
chauffés caquète, range. Que gentiment s’ameutent 
les griffons au volant frisé des jupes !
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.