Full text: L'empereur de chine suivi de Le serin muet

107 
Je descends, je descends. 
Je suis sur la terre. Je suis une pierre 
Sur la terre. 
J’ai mal, maman. Je suis froid — je vais être 
froid, gelé et dur comme 
Coillaud Simon qui était si lourd par dessus 
moi. 
Maman. 
LA MERE 
Oui. 
LE MOURANT 
On commence à sentir ce poids-là, quand ça en 
tre, le morceau de fer. 
Il y a quelque chose de si fort qui entre. 
C’est beau de mourir comme ça, hein ? dis ? 
LA MERE 
Oui. 
LE MOURANT 
Toi tu restes ; tu es fi ère. C’est la grandeur. 
LA MERE 
Oui, oui. 
LE MOURANT 
Ah, ah, maman. 
Il y a quelque chose qui se ferme. 
Ah, ah, qu’est-ce qu’il y a ? Aa, aa, aa
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.