Full text: L'empereur de chine suivi de Le serin muet

32 
SCÈNE V 
VERDICT 
Que puis-je faire en toutes ces choses qui me 
sont étrangères ? 
Je ne sais ni lire ni écrire. 
Je comprends mieux les yeux que les bouches. 
Je n’ai pas d’esprit. 
Adieu. 
LE PREMIER VIEILLARD 
Attendez. Il ne s’agit pas de juger, mais d’être 
témoin. 
Eau témoin de la chaleur. 
LE DEUXIEME VIEILLARD 
Les fils du ciel ont brisé le lien qui les unissait 
au ciel. 
Cordon ombilical. 
Les bouches tendues vers des seins n’ont ren 
contré que mamelles gonflées 
De vent. 
LE TROISIEME VIEILLARD 
L’appétit les pousse vers le corps mère, 
Et les tient le désir d’être enclos de la tiède 
matrice. 
VERDICT 
Je ne suis pas entremetteur. 
LE QUATRIEME VIEILLARD 
Ce n’est pas cela.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.