Full text: Poèmes et dessins de la fille née sans mère

— 25 — 
Bancs secs palpables déchargés du fardeau 
les vieux bégayaient les bonnes choses pour 
[mourir 
jusqu’à la Noël des curés dont la piété magnifique 
perd à flots la guerre de larmes 
où le soldat imaginaire brait l’obscurité 
trébuche l’œil en ossement de bébé 
et réclame une motte de femme 
Une cigarette bizarre rectangulaire 
arrête net la sirène d’angoisse 
pourvu que le Dieu camarade 
une baleine sur le dos à chaque pas 
tourmente la statue de formules faites 
sur les nouvelles de l’obscurité belladone 
griffant la bougie de quatre sous 
Qu’y a-t-il de beau les vainqueurs 
aujourd’hui l’honneur rien de plus 
voilà les sentiments avec le lointain pour rire 
méprisable cette vie dépourvue d’habitudes 
où la lampe se passe dans la nuit dégrisée 
pour revenir accoucher sur le siège 
nonchalamment perceptible
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.