Full text: Nouvelle série No. 10(1er Mai 1923) (NS 10)

— 17 — 
PECHERIE VEUT UNE AUTO 
FILM 
Pulchérie est bonne d’enfant. Elle admire les autos et sa grande 
joie est de se promener en taxi. Quand elle promène les enfants 
confiés à sa garde elle baille d’admiration devant les belles autos qui 
défilent dans l’Avenue des Champs-Elysées. 
Dans sa chambre elle rêve d’un beau jeune homme qui aurait une 
superbe automobile. Un jour qu’elle promène les enfants de ses 
patrons, elle fait la connaissance d’un jeune homme, Glouglou, qui lui 
dit avoir une auto, et lui propose de l’emmener faire une promenade. 
Elle accepte. Glouglou revient peu après pour la prendre. Elle laisse 
les enfants à la garde d’une vieille dame qui lui paraît respectable. 
La voiture de Glouglou est une vieille guimbarde qui a des ratés 
continuels, et fait des bonds à chaque fois qu’elle avance de quelques 
mètres. Les occupants de la voiture sont terriblement secoués à 
chaque pas. Un coup de vent emporte le chapeau de Pulchérie, qui 
passe devant la voiture. Glouglou se précipite. Un coup de vent 
emporte le chapeau un peu plus loin. La voiture, capricieuse, 
part à toute vitesse, Pulchérie au volant, et ..écrase Glouglou. 
La voiture revient en arrière et écrase plusieurs fois Glouglou. Glou 
glou se relève et court après l’auto qui file de plus en plus vite. A un 
détour de la route, la voiture tamponne une autre auto. Sous le choc, 
Pulchérie est projetée dans l’auto que sa voiture a tamponnée pen 
dant que l’occupant de celle-ci est projeté dans l’auto de Pulchérie. 
Les autos poursuivent leur chemin. Glouglou qui accourt pour 
retrouver Pulchérie est de nouveau écrasé à plusieurs reprises
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.