Full text: Nouvelle série No. 5(1er Octobre 1922) (NS 5)

OH î CREVER UN ABCÈS AU PUS LENT. 
Rrose Sélàvy. 
A TRAVERS MES YEUX 
1° Dada est mort ! Dada est mort ! Dada est mort l 
2° Dada se proposait de détruire, mais il s’est désagrégé lui-même 
avant que son action se fasse sentir. 
3° Dada n’était pas un commencement» mais une fin. 
4° La grande séduction qui se dégageait des idées apportées par 
Dada, fit qu’on se satisfit d’elles saris chercher mieux. De là vint, 
rapidement, une impossibilité de transformation et L la mort de 
Dada. 
5° La contradiction qui permet d’avoir presque simultanément 
deux opinions différentes sur le même sujet est dada, 
6° Le doute n’est peut-être pas dada. 
7° On n’éprouve, aujourd’hui, pas plus de surprise à lire à un 
poème dada qu’un poème symboliste ou cubiste. Beaucoup attendent 
que paraisse « la poésie dadaïste en vingt leçons ». 
8° Reverdy : un écrou oxydé ; Jean Cocteau ; une crotte d’ange ; 
Raymond Radiguet, la pelle à crotte d’ange ; Max Jacob : le coeur de 
Jésus; Tristan Tzara : dada; Man-Ray, les cheveux de la rétine; 
Georges Ribemont-Dessaignes : le quart d’heure de Dieu... (et j’en 
passe !) se sont assis à l’ombre et dorment. 
9° Guillaume Apollinaire et Marcel Duchamp nous attendent. 
10° Je quitté lés lunettes dada et prêt à partir, je regarde d’où 
vient le vent sans m’inquiéter de savoir ce qu’il sera et Où il me 
mènera. 
11° Demain, je serai encore prêt à sauter dans la voiture de mon 
voisin s’il se dispose à prendre une direction autre que la mienne. 
Benjamin Péret.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.