Full text: La loi d'accomodation chez les borgnes "sursum corda"

transforme en carte licencieuse. La Manucure éclate de 
rire, le Marchand de cartes ne comprend pas. 
Jazz infernal, lumière aveuglante, 
sur des plateaux les domestiques passent des lunettes noires et 
des cotons spéciaux pour les oreilles, destinés aux gens incom 
modés par le bruit et la lumière. Un autre, au 
buffet, verse dans un grand récipient une vingtaine de bouteilles 
de champagne qu’il sert ensuite aux consommateurs, à l’aide 
d’une éponge qu’il presse dans leur verre. L’Amé 
ricain entoure beaucoup la Manucure qui fait très maîtresse 
de maison, elle lui rappelle la surprise promise, il se réserve de 
la lui remettre tout à l’heure, à l’issue de la fête. Le Cycliste 
rôde jalousement autour d’eux, le Cul-de-jatte 
ne perd rien de ce qui se passe ou de ce qui se dit parmi les 
six personnages. Le Peintre qui fait très agent en bour- 
geOlS, profite de l’autorité que lui confèrent ses papiers, pour 
arrêter à chaque instant les couples qui dansent, et prier les 
hommes d’exhiber leur permis de conduire, faute de quoi 
il verbalise... Le véritable agent très intéressé par 
les tableaux, ne peut résister à quelques tOlleS 
modernes qu’il décroche subrepticement, et 
met de côté pour sa collection; il sera surpris par le Cul-de- 
jatte, lequel va de l’un à l’autre, toujours à l’affût.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.