38 
l’âme mélancolie 
dans des inventions savoureuses 
comme la bouche du visage 
parce qu’elle veut que les jambes s’ouvrent 
pour les ardeurs furieuses 
préservatrices 
des œufs a la coque 
ou de la petite vérole 
les pyramides fleurissent 
d’un képi galonné sous la lumière triste du soleil 
ce voisinage me bouleverse 
je n’en veux pas 
mon visage grelotte malgré moi 
toujours coiffé en toilette de gala 
sous le sabot des mules 
confites en dévotions 
pour manger des plats déguenillés 
ô cocido de la lune 
qui ressemble au diable 
dans une cage bleue 
que la vie est frisée 
à l’impériale des pyramides 
mais il n’y a pas de conducteur 
c’est peut-être un rêve 
il est impossible que j’aie grimpé 
d’un seul coup d’œil 
dans ces cheveux rebelles 
par un sentier surnaturel 
avec des yeux de maniaque 
torero habillé de confitures
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.