de la salle à manger 
je suis dans le pays de la phtisie 
consciencieusement les malades 
font des cures de soleil 
jusqu’à leur mort 
ce pays fait du bien 
aussi aux anémiques 
incomplets 
infirmes 
nerveux 
la petite lumière 
affole ces gens 
ce qui m’étonne 
c’est que ce soleil n’est pas un feu de joie 
mais d’hôpital 
quelles gueules de poissons frits... 
avec leurs microbes 
inconscients de leur rôle 
en musique 
orchestre de vicomtes 
qui jouent les airs joyeux 
des nègres d’Amérique 
par ma fenêtre 
c’est le ripolin 
des microbes 
moire bleue goutte à goutte 
tout est inexplicable 
partout les limites du merveilleux 
reculent de nuit en ennui 
on dépeuple avec la guerre
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.