de monnaie d’or 
ensoleillée 
par les oreilles des équipages 
que mon enfance imprime 
une fois surtout 
* 
dans la nuque 
son manteau de fourrures 
est tombé du nid 
★ 
je vis ma vie anémiée 
frottée aux fards de la nature 
★ 
la poussière des siècles .sait la vie 
d’une tête coupée 
il faut aimer les individus 
dans un baiser aventureux 
arabesque des poitrines nerveuses 
suggestionnant la tradition 
vers la mer 
★ 
résonnance théâtrale métallique
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.