73 
LE CUL-DE-JATTE VA Au BUFFET ET S'EMPARE d'üN 
COUTEAU QU'IL AFFUTE CONTRE SA ROUE- 
TOUT LE MONDE EST IVRE. 
L’Américain découragé ne trouve comme endroit 
solitaire que LES w.-c., il y entre, s’écroule sur 
le siège, s'endort profondément, en négligeant de 
fermer la porte. 
Ici, sorte d’entr’acte — le sommeil de l’Américain : 
vues d’Amérique, ports, usines, élevages de bes 
tiaux, puis à pétrole, jazz nègre, LE PORTRAIT 
DE LINCOLN, etc..., etc... 
La Manucure, en fantôme, se promène à travers 
tous ces paysages... puis, tout doucement, TOUT 
DISPARAIT... 
Enfin, dans l’appartement, c'est l'aube. Le plus 
grand désordre règne : chaises renversées, LE COF 
FRE-FORT ÉNORME EST OUVERT ET VIDE, A TERRE 
i/écrin brisé DU BIJOU destiné a la MANU 
CURE, les invités sont partis, seuls cinq des six 
personnages sont là endormis, entourés de manne 
quins qui ont des attitudes HORRIFIÉES, par ce qu’ils 
ont vu, peut-être... LE CUL-DE-JATTE, lui, est 
bien éveillé et tourne comme un fou, ivre de joie 
autour des meubles ET DES dormeurs. Cependant,
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.