semblable à tous les chemins, 
qui s’éloigne des onze douleurs 
et se rapproche de la Fin. 
MON AMIE. 
Merci, je prépare un cyclone 
pour faire rire les yeux de mon amie. 
Elle a beau ne rien craindre, 
il faut l’effrayer 
pour ne pas avoir peur... 
En temps normal 
je chasse le chien 
dans les plaines 
où les crabes de prairies 
ne vont plus à la messe ! 
Mon amie crache à terre 
et voilà tout. 
NAGER. 
Je suis le mirage au-dessus de la littérature 
des absinthes bourgeoises — 
supposition tendre d’alcoolique buvard, 
auteur fantôme d’un travail nouveau ! 
Ea route est discrètement sauvage,
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.