Full text: 4(1922), juin-juillet = Nr. 27 (27)

GENEVIÈVE PRAT 
1S9 
GENEVIÈVE PRAT 
Etait-ce à moi, ce soir-là, à dire les bienfaits du soir ? 
J’étais, avec Geneviève Prat, sur le pont de la péniche du Maréchal 
J offre, achetée par le Club des Cents, convertie en restaurant, et amarrée 
par des chaînes d’or au quai de la Concorde, Des bandes de Saint- 
Cyriens y dînaient ce soir-là, c’était le Borda des Maréchaux. Le service 
était fait par trois stewards, anglais, français et suédois, qui, tous trois, 
avaient été maîtres-d’hôtel sur de vrais navires, et que reconnaissait 
parfois un passager du Tokya Moru, du Cretic ou du Calédonien. 
Geneviève m’avait suivi avec bonheur sur la péniche, car elle détestait 
tout ce qui est en fer et adorait tout ce qui est en bois. Jamais, lors 
de son flirt de Toulon, le neveu de l’amiral Germinet n’avait pu obtenir
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.