Full text: 4(1922), février = Nr. 25 (25)

12 BLAISE CENDRARS 
leur grandeur, une image illimitée pouvait très bien conduire en Russie 
et même plus loin, hors du monde, dans la lune! Mais il restait humilié 
de ne pas avoir compris plus tôt, que sa fonction vitale étant d’écrire, 
il aurait mieux fait d’employer ce trop-plein d’énergie à ajouter trois 
vers à un immortel poème. Il restait surpris ainsi qu’un ingénieur qui, 
ayant construit, en butte aux sécheresses, un compliqué système de bar 
rages et de réservoirs, voit, un beau matin, toutes ses œuvres débordées, 
emportées, dégorgées, par une soudaine montée du fleuve, une inonda 
tion imprévue, inattendue, hors de saison, une poussée qui ravage tout 
sur son passage. 
Pourtant, l’enthousiasme l’emportait sur la honte. Le spectacle 
était grandiose: un paysage bouleversé, tempétueux où, dans un ciel 
d’orage, des éclaircies soudaines frissonnaient, nues, dans des lumières 
blanchâtres d’aube augurale... 
Qu’allait-il arriver? 
Il frissonna. 
(( C’est beau, oui, mais ça fait mal. )> 
...Mais, peut-être, était-ce un crépuscule. Le mieux sera de rester 
bien tranquille et de se laisser faire. A quoi bon rebâtir l’arche du vieux 
Noé? Après la nuit définitive, quoi? — c’est l’inceste, c’est la vigne... 
Qu’il ferait bon assister à ce naufrage... 
Tout à coup, il éclata de rire. 
C’était vraiment par trop stupide! La nuit s’épaississait. Les flots 
noirs montaient. Un coup de tonnerre. Une nuée se déchirait. Un éclair 
blêmissait. Il était foudroyé. Son cœur, ah! son cœur lui faisait mal! 
Un oiseau électrique s’envolait au ras des flots, les zébrant de longues 
striures de feu; il s’envolait avec son cœur saignant... <( Quoi! le ramier 
avec la branche verte d’olivier! ha! ha! non! Etre plutôt l’invulnérable 
corbeau qui ne revient pas. » 
Et, de nouveau, il éclata de rire... 
« Quoi? quoi?... » 
H 
J.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.