Full text: 4(1922), février = Nr. 25 (25)

PARADISO-BELVEDERE 
D ’un coup de reins 
la montagne avait rejeté 
les villages et les lacs au fond de la vallée. 
Mais Vhôtel restait accroché, 
ne pouvant détacher ses fenêtres d’un tel pa- 
[norama : 
ses méthodes spéciales de désinfection, sa vé- 
[randah, 
sa préparation aux examens, ses toits ignifugés, 
ses danses hebdomadaires, ses prix modérés, 
tout en faisait désirer le séjour. 
C’est l’heure du moindre effort ; 
les abeilles butinent le miel sur la table. 
Un chanteur napolitain s’avance en sautillant 
sur la corde d’argent de sa mandoline. 
Sa voix 
fait a la fois les premiers plans et les lointains. 
Je dis : 
— 66 C’est joli, joli. On voudrait mourir. 
— st Ce qui est joli, dit Fortunée, ce sont des 
[jambes comme les miennes. 
Mais déjà la mort s’avançait derrière nous, 
avec ses semelles en caoutchouc. 
Paul MORAND.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.