Full text: 4(1922), février = Nr. 25 (25)

LYROSOPHIE 
33 
LA LYROSOPHIE 
Lorsque la raison humaine édifie un système de compréhension de 
l’univers, scientifique ou philosophique, elle cherche à exclure tout senti 
ment de cet ordre qu’elle instaure. Cette exclusion provient de ce que la 
raison ne peut rien bâtir de raisonnable avec le concours du sentiment, les 
vérités de raison et de sentiment n’étant pas comparables entre elles. 
Notre faculté affective, plus naturellement encore que notre raison, 
édifie aussi un système de l’univers. Ce système, on ne peut plus le dire 
exactement système de compréhension, mais système de connaissance. Il 
est hors de la raison, comme la raison est hors de lui. De sorte que nous 
possédons deux connaissances de toutes choses, l’une affective, l’autre rai 
sonnable. Si je sais que la lumière est un phénomène électromagnétique 
et comment il la faut prendre pour faire de la bonne photographie, je sais 
d’autre part que je me sens différemment selon que la chambre où je tra 
vaille est claire ou sombre, que la journée est ensoleillée ou brumeuse. Je 
sais que le crépuscule me porte sur les nerfs, que l’enfant a peur de l’obs 
curité. -- —- 
Les sauvages, qui n’ont qu’une connaissance affective des éclipses de 
soleil, s’arrosent de larmes et hurlent de désespoir. L’astronome ne connaît 
l’éclipse que par chiffres, minutes, degrés et angles. Le sauvage sent uni 
quement; l’astronome sait uniquement. Mais nous qui savons plus ou
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.