Full text: 4(1922), février = Nr. 25 (25)

38 
JEAN EPSTEIN 
raisonnable. Soit un névropathe qui éprouve de l’angoisse dans l’obs 
curité. Dans l’espoir de guérir ou de diminuer son angoisse, ou plus 
simplement pour distraire cet émotif de sa peur, je suppose qu’on lui 
expose la théorie scientifique d’après laquelle la lumière serait un phé 
nomène électromagnétique. Loin de soulager le nerveux, on offre ainsi 
à son angoisse un aliment nouveau. Le mot électromagnétique sera désor 
mais associé par lui au sentiment de peur et d’inquiétude. Et si, dans 
un moment où l’angoisse laisse du répit au malade, celui-ci entend pro 
noncer le mot électromagnétique ou tels autres qui lui rappellent la 
théorie de la lumière électromagnétique, ces mots auront pour lui une 
valeur sentimentale d’inquiétude, de tristesse et d’angoisse. Voilà un 
exemple simple de lyrosophie, de représentation raisonnable ayant acquis 
une valeur sentimentale. 
Qu’il ait été pris dans la pathologie, n’enlève rien à la valeur de 
cet exemple. Rarement pathologique dit plus qu’exceptionnel. Un chan 
gement de proportion fait rentrer la maladie dans la norme qui est, 
c’est bien entendu, par définition la majorité. J’ai choisi à dessein 
cet exemple névropathique pour y avoir grossi et net ce caractère d’émo 
tivité excessive, prête à dévorer tout ce qui passe à sa portée. Le lyro- 
sophe n’est pas (pas encore, peut-être) tout à fait aussi sentimental que 
ce malade, mais seule une différence de degré l’en sépare. Le principe 
du mécanisme lyrosophique est le même dans les deux cas. 
La lyrosophie joint ainsi, dans une même représentation, ses deux 
connaissances : la connaissance de raison et la connaissance d’amour. 
Elle connaît mieux, puisqu’elle connaît deux fois. Et si le sentiment 
assurément gêne la science en tant qu'elle même, il est d’autre part indis 
cutable qu’il l’augmente de tous les caractères que j’ai énumérés comme 
particuliers à lui. En surplus de la précision scientifique, apparaît alors 
la précision sentimentale. Cette précision d’amour est de beaucoup la 
plus rapide, étant infiniment rapide, instantanée comme une étincelle. 
Elle peut servir la science, mais il est beaucoup plus important qu’elle 
transforme la science de fond en comble, qu'elle la rende émotion et 
beauté, qu’elle la pose sur le plan esthétique.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.