Full text: 4(1922), février = Nr. 25 (25)

LES “SIX” 
43 
Si j'étais fier, je pourrais l'être plus encore de cette 
constatation; mais je suis modeste, et je laisse aux musi 
cographes, aux calligraphes et autres graphologues le 
mérite d’avoir découvert Honegger. 
Comme vous le savez, ce sont eux qui ont découvert 
Debussy, Chateaubriand, Christophe Colomb, le car 
dinal Ramponneau, Jonas, Cagliostro, etc.... 
Le groupe des "Nouveaux-Jeunes”, à la suite de 
ma démission, devint le groupe des " Six". Je restai eu 
bons rapports avec mes jeunes amis; même, ils me gar 
dèrent comme " fétiche" — amicale gentillesse, sans plus. 
Hélas î je crains de leur avoir porté malheur, à ces 
chers camarades ; pour le moins, ont-ils hérité d’une par 
tie des malédictions *et dépréciations qui me sont si 
gracieusement octroyées par les musicographes, les calli 
graphes et autres graphologues déjà cités. 
Oui, pour l’instant, ils ne valent pas cher la tonne, 
les pauvres " Six ’’ (sauf Honegger). 
La raison? Cherchons, si vous le permettez. Leur 
" musique (?) ” ne plaît pas à " certains ’’ Ces " certains ’’ 
disent que cela n’est pas de la musique — que cette 
" musique ” n’en a pas Pair, en tout cas. 
Pourquoi? Je l’ignore. 
De plus, il leur est reproché — aux " Six” — d’avoir 
du succès — un succès immérité, naturellement. Oui 
Qui contrarie — beaucoup. 
Notez que ces "certains” sont des gens doués d’un 
goût, d’une finesse et d’un entendement qui touchent à 
la magie. Oui — parfaitement.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.