Full text: 4(1922), février = Nr. 25 (25)

LE THÉÂTRE 
61 
LE THÉÂTRE 
LES MARIÉS DE LA TOUR EIFFEL 
Le Vicomte indigné sortait au second acte 
(Boileau) 
Présentez au public, que satisfait la pauvreté du théâtre actuel, 
une pièce montée avec cœur, où rien n’est laissé au hasard, où l'éclai 
rage est “décidé” comme le reste, et qui, par surcroît, est un chef- 
d’œuvre, il s'écriera: « Mais ce n’est pas une pièce] » Ses sens sont telle 
ment atrophiés, que devant un spectacle d'une aussi grande richesse (ici le 
mot richesse signifie presque le contraire de somptuosité), il s’affole, 
cherche la sortie de secours. Comment ? on veut donc sa mortl le 
forcer à la fois à écouter le texte, la musique, à regarder les costumes, 
le décor, la pantomime, les danses. Nos auteurs du boulevard sont moins 
exigeants. 
A la représentation des Æariéo de La Tour Eiffel ce que le public, 
même enthousiaste, a le plus facilement oublié, c’est qu’il assistait 
à une pièce, où l'intrigue importe autant que dans un drame de 
M. Berstein. Je veux, moi, aujourd'hui, oublier, à rebours du public (et
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.