Full text: 4(1922), février = Nr. 25 (25)

66 
EMMA CABIRE 
de Synge, dont la langue a, selon son souhait, la 44 saveur riche de la 
noix et de la pomme ”, et aussi du whisky de contrebande qu'on boit 
dans les cabarets de la côte, patentés ou non. 
Ces paysans à l'esprit imaginatif, parlent naturellement le langage 
le plus hyperbolique, le plus riche d’images pittoresques ou lyriques ; 
images qui ne sont pas toutes des fleurs du terroir mais des vestiges de 
traditions païennes, d’une sorte de culture naturelle et antique. Ils 
jurent sans cesse par les ‘ 4 éléments et toutes les étoiles du ciel, par St- 
JPatrice et les Saints-Anges du Trône de lumière” 1 Les choses et les faits 
se déforment naturellement dans leur esprit jusqu’aux proportions de 
la légende. 
Et c'est une légende si l’on veut que le Baladin du monde Occidental. 
La grande beauté de cette pièce c'est que, partie d'un noyau aussi 
particulier, aussi local, que l’aventure d’un gars du Comté de Mayo, 
l'œuvre s’élargit par des significations profondes jusqu’aux caractères 
les plus généraux d'une race, les plus humains, sans rien perdre de sa 
truculence et de sa couleur. 
Christy Mahon, en essayant de tuer son père, s'est libéré de 
l’oppression tyrannique de son milieu, des habitudes qu'il lui impose et 
le maintiennent dans l'obscurité. Il s’enfuit vers le 44 vaste monde ” 
pour échapper à un châtiment; mais l'intérêt et la considération qu’il 
recueille pour le crime confessé avec assurance lui révèlent son pouvoir, 
le prestige de la force et de l’audace sur les foules, la séduction de la 
légende qui l'accompagnera désormais. Il prend conscience de sa valeur 
et qu’il est “une espèce de prodige que les cieux ont planté là il y a 
tantôt un jour ”, Il connait le succès : le respect, la crainte des hommes, 
l’amour des femmes. Et l’adoration de Pegeen Mike n'est pas sans lui 
procurer d'abord un étonnement naïf. 
Mais lorsqu'il se sent 44 porté sur la grande marée des étoiles de 
la veine ” il ose tout : affirmer ses droits sur Pegeen, — conquise, 
comme la Femme, par le héros, le poète, le pirate, le beau bandit, et 
qui n'a plus que mépris pour Shawn Keogh 44 cet espèce de demi-épou 
vantail qui n’a en lui ni sauvagerie ni beau parler ” ! 
Quelle fraîcheur de sentiments, quelle poésie naturelle dans le 
duo de Christy et de Pegeen 1 Comme ils s’émerveillent de la puissance
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.