Full text: 4(1922), février = Nr. 25 (25)

!)■,« Ifl< I l*P 
— 
6 BLAISE CENDRARS 
gémissement retentit dans les arbres. Puis, un silence de mort... Le train 
reprend, se met en marche, pouffonne lentement, en un rythme ternaire 
des roues, comme pour un enterrement : un long bruit sourd le suit... 
Un tressautement du fiacre le réveille. Il se penche, se retenant 
d’une main au coffre. « C’est bien la rue. Ça doit être cette grande 
maison, là-bas, au coin. Non, Dieu, déjà ! » Le fiacre s’arrête. 
Tout est fermé. La maison se dresse maussade, perpendiculaire. 
Six étages de vitres sales regardent, ennuyés, la rue. La boutique est 
close de volets mal assujettis. On dirait des bandes de taffetas dans un 
visage poché. Au bout d’une tringle de fer grince un cadran de zinc. 
JL
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.