Full text: 3(1921), décembre = No. 6 (6)

288 
voué à la redingote au port du sobre et distingué uniforme de 
capitaine de frégate. 
Dans une vitrine, des crânes de chats, d’une émouvante 
férocité ; des squelettes de singes, de rapaces et de passereaux ; 
celui d’un colibri qu’on eut pris aisément pour l’un de ces 
inouis chefs d’œuvre de la patience des forçats; dans de 
l’alcool, des cervelles de chiens, de lions, de rats, de chevaux ; 
diverses horreurs scientifiques. 
Dominique Dalibert posait sa main, si élégante qu’elle 
éloignait l’esprit des dégoûtantes manipulations qui la faisaient 
palpiter d’aise, sur le Tome 2 des Œuvres complètes de Con- 
dillac, Traité des Sensations; la belle édition, dite vulgaire, 
de l’an VI, en vingt-trois volumes. Il s’apprêtait à l’ouvrir à 
la page 530, qui est proprement du Traité des Animaux, 
seconde partie, et fort distincte, de ce Tome 2 revêtu du seul 
titre de la première. Il y eût lu, ou plutôt relu, avec une volup 
tueuse curiosité qu’eût émoussée l’expérience définitive pas 
encore réalisée : «... Les bêtes inventent donc, si inventer 
signifie la même chose que juger, comparer, découvrir. Elles 
inventent même encore, si par là on entend se représenter 
d’avance ce qu’on va faire. Le castor se peint la cabane qu’il 
veut bâtir. Ces animaux ne feraient pas ces ouvrages si l’ima 
gination ne leur en donnait pas le modèle ». 
Mais n’inventent-elles pas au delà et Condillac n’est-il pas 
imprudent d’abandonner les bêtes à leur sort mesuré à ce 
point où il croit voir mourir leur imagination, quand il est si 
vraisemblable, si heureusement plausible, qu’elle se sépare seu 
lement de l’invention humaine? C’est ce qui tourmentait de 
puis longtemps Dominique Dalibert. 
Ses doigts soignés se serraient plus fermement sur le Con 
dillac quand des doigts plus rouges, plus rudes, boudinés,
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.