Full text: 3(1921), décembre = No. 6 (6)

— 350 — 
NOTES SUR QUELQUES LIVRES 
MAURICE RAYNAL. — Zadkine, (avec 32 
ill. en phototypie), Edition Valori “Plastici, 
Rome. 
Il est beau de voir un critique, devant un artiste qui 
donne une forme nouvelle à la sensibilité, imposer silence 
au critère traditionnel pour se mettre humblement à l’école 
d’un vocabulaire nouveau. Mais il est émouvant d’assister 
aux efforts de l’intelligence pour saisir ce langage quasi 
inconnu et pour traduire à nos cerveaux rebelles ces hiéro 
glyphes que sont les génies créateurs. J’aime à voir M. Mau 
rice Raynal contempler l’œuvre du sculpteur Zadkine, et 
en donner une exégèse patiente, respectueuse, comme s’il 
craignait d’offenser quelque dieu inconnu. Il sait que la 
Beauté s’incarne sous mille formes que le dogmatisme tran 
chant et bavard offense, et que la seule attitude permise au 
fidèle dans le temple de l’Art est la ferveur reconnaissante. 
De cette collection Les Artistes nouveaux, éditée par 
« Valori Plastici », à Rome, il faut louer les belles photo- 
typies, mais on voudrait plus de soin dans la typographie. 
W. M. 
FAGUS — La Guirlande à VEpousée. (Le “Héris 
son**, Malfère, Ed., Amiens.) 
Ce poème, tel que malheureusement il n’est plus de mode d’en 
composer, éploie sa palme sur un rythmç. complet d’amour, de 
l’appel à la fiancée aux fleurs dernières du tombeau. Alertes, 
graves, enjoués ou puissants, les divers moments en sont tous 
gonflés d’une tendresse, d’une eurythmie amoureuse d’un charme 
profond et confortant. Peu de poètes atteignent à cette beauté du 
cœur et à cette noblesse de métier dont chaque grappe, chaque 
nœud de cette Guirlande est un motif double, chaud et plein.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.