PREFACE PAR PASCAL 
Qu'il est difficile de proposer une chose au 
jugement d'un autre, sans corrompre son juge 
ment par la manière de la lui proposer! Si on 
dit : « Je le trouve beau, je le trouve obscur, ou 
autre chose semblable, on entraîne l'imagina 
tion à ce jugement, ou on l’irrite au contraire. 
R vaut mieux ne rien dire; et alors il juge selon 
ce qu'il est, c'est-à-dire selon ce qu’il est alors, 
et selon que les autres circonstances dont on 
n’est pas auteur y auront mis. Mais au moins on 
n'y aura rien mis; si ce n’est que ce silence n'y 
fasse aussi son effet, selon le tour et l'interpré 
tation qu'il sera en humeur de lui donner, ou 
selon qu’il le conjecturera des mouvements et 
air du visage, ou du ton de la voix, selon qu’il 
sera physionomiste : tant il est difficile de ne 
point (fémonter un jugement de son assiette na 
turelle, ou plutôt, tant il en a peu de ferme et 
stable! 
PASCAL.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.