— 83 
De vivre dans un infatigable sourire 
Invoqué aux heures bambins 
Pourquoi les flûtes bousculades 
Sont-elles des carnets de poche 
Additionnés sans cesse 
Pour une religion consolatrice 
Comme la morale du Christ 
Royaume égoïste 
Au musée du Louvre 
Rues quand je serai vieux 
Fatigantes comme un chien 
Mon livre quotidien bonhomme 
Sur les grands boulevards 
Loin de Paris 
Sera le monde erreur succès 
Charles Floquet les yeux obstinément fermés 
Mouche le parapluie enfant 
Et nos propres pensées 
Sont les bavardages quotidiens misères 
Qui sourient à des maniaques 
Que nous aimons bonheur culot 
Du mal d’estomac 
Le vol des avions éphémères 
Dirige le rêve de la patience W. C. 
J’aime les croyants du tabernacle 
Qui plongent dans une vague 
Monde au
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.