— 24 — 
Radieuses larmes de écrin 
Sommes-nous complètement mordus 
Toujours pas assez 
La fortune ennemie pompeusement 
Nécessaire 
Aime la solitude 
Loin plus 
Influence de couleurs souvenirs 
Visage ton 
Pauvre étalage colifichet 
Des idées 
Mais jour un passer pas 
J’ai le monde derrière moi deux fois par jour 
Passions et élégances extérieures 
Méchanceté évidente ’l 
Tombera de leurs mains 
Comme une cravate 
Avec les grandes manœuvres barbaries 
Machines dangereuses 
Les yeux s’ouvriront avec stupeur 
Epris de paix déesse 
Seront assurés sans contrôle 
D’apprendre aux héros 
Le bonheur serein 
Aux visages crispés de rancune 
Faubourg noir 
Les compagnies humaines
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.