— 34 — 
Les aumônes bariolées 
Ont un éperon de bronze 
Tout cela c’est une impression 
Mais c’est quelque chose 
Oui soleil lune et toutes les étoiles 
Qui avez l’air de me sourire 
Votre beauté est une chose inconnue pour moi 
J’aime la guerre les épidémies les accidents 
Qui grimpent après les larmes joyeuses des pas 
sions 
Allemands les déteste je 
Guerre la pendant que cela pour est’c 
Possible loin plus le reste suis je 
Maintenant je vais tâcher de les voir de plus 
près 
Avant comme 
Avant le labyrinthe du thon salé 
Dites-moi si c’est vrai 
Que les officiers de marine s’accouplent 
Avec les crocodiles qui somnolent sur les plages 
Dites-moi qu’il y a encore des dragons aux 
écailles de brouillard 
Dites-moi merde si vous voulez 
Goutte à goutte sur ma couche les merveilles 
du monde 
En nœuds roses 
Viennent entendre ma voix
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.